La Fontaine Saint-Guirons

La Fontaine Saint-Guirons
Les Landes sont riches de sources dites miraculeuses, vestiges des croyances païennes qui sont alors courantes dans la région. L’église catholique, dans l’incapacité de détruire tous ces lieux, maintient le culte des fontaines en le mettant sous la protection d’un saint. Ainsi, le village de Laglorieuse possède la fontaine Saint Guirons.

Les Landes de Gascogne sont un pays d'eau. L’omniprésence de cet élément a laissé sa marque dans le toponyme de la région Aquitaine (issu du latin Aquitania, le pays de l’eau).

Le département des Landes est l'un de ceux qui possède le plus de fontaines et sources de dévotion ( Christianisées et placées sous un patronage ). Il en est recensé entre 200 et 300 dans le département. Il est assez difficile de différencier les termes sources ou fontaines, d'une part car certaines fontaines sont parfois différenciées des sources uniquement par un petit travail de maçonnerie rudimentaire, les termes présents sur place et utilisés par la population mélangeant souvent les deux. Cette confusion provient peut être de l’étymologie de "Houn" qui en Gascon définit aussi bien une source qu'une fontaine. De nombreuses sources ou fontaines ont été utilisées longtemps par les populations locales afin d'y guérir des maux divers. Ces croyances sont très anciennes puisque certaines d'entre elles étaient déjà utilisées par les troupes romaines. Au cours du XXe siècle l'église consacra un grand nombre d'entre elles, faisant alors l'objet de processions à dates fixes ( le plus souvent le jour de la date du Saint attribué ). Ces sources et fontaines faisaient ( font ) également l'objet "d'assemblades" : il s'agit de fêtes ou foires, auxquelles on se pressait dans le Sud-Ouest, et ces processions étaient devenues un vrai lieu d'échange et de marchandage en tout genre, dépassant de très loin le cadre de la source par elle-même. L'utilisation de ces sources, dans la plus part des cas, s'est estompée depuis les années 1950, avec l'apparition de la médecine contemporaine. Laissant parfois des lieux abandonnés chargés d'histoires et de croyances. Toutefois, certaines sont encore utilisées de nos jours.

La fontaine Saint Guirons est située dans un petit bois, loin des regards indiscrets. Elle est dédiée à Saint Guirons ( ou Girons ) un missionnaire d'origine Africaine qui créa des églises en Aquitaine, après avoir été à Rome, et, qui mourra en martyr dans la ville de Saint-Sever ( Landes 40 ).

La fontaine, dont l’eau aurait des vertus bénéfiques sur les rhumatismes et les maux de tête, connaît une fréquentation importante au XIXe siècle.

Selon la tradition, l’aubépine fleurie y est bénie chaque premier dimanche du mois de mai. Cette fontaine connaît un large succès et attire tant la population locale que de nombreux Gersois qui s’y rendent en procession afin de guérir leurs maux. Aujourd’hui, la fête de l’Aubépine est toujours célébrée, mais ne présente plus d’attribut religieux.